Objectifs
"L'Observatoire des droits des prisonniers" (O.D.P) constitue un mécanisme permanent de surveillance (monitoring) de la situation actuelle des personnes emprisonnées et des centres d'incarcération au Liban et ce, à travers la diffusion d' informations ainsi que la création d'une documentation spécifique à la question des prisons (banque de données).

De même, ce site représente le résultat d'un travail collectif continu, qui a débuté en 1998¹, dans le cadre du "Comité de coordination et d'action pour les prisonniers" (C.A.P) - en partenariat avec Penal Reform International (PRI - Londres) - et qui vise essentiellement à réaliser les objectifs suivants:

  • Promouvoir les droits des prisonniers
  • Oeuvrer pour l' amélioration des conditions d' incarcération
  • Mobiliser les organes de la société civile (et particulièrement les ONGs actives à l'intérieur des prisons)
  • Informer et sensibiliser le public, modifier sa perception à l'égard des détenus
  • Introduire la notion "d' alternatives à l'emprisonnement au Liban"
  • Développer les concepts de réhabilitation et de réinsertion sociale


Moyens
La réalisation de ces objectifs s'effectue à travers une série d'actions qui se situe sur plusieurs niveaux:

  • La collecte et la diffusion d'informations (travail sur le terrain, études, publications, instruments internationaux, législation, journaux, etc.)
  • La base de données (bibliographie virtuelle, "links", publication d'ouvrages, etc.)
  • L'organisation de séminaires de formation et de conférences sur ce sujet (adressés aux ONGs, assistants et travailleurs sociaux, universitaires, avocats, juges, membres des administrations pénitentiaires, autorités gouvernementales…)
  • La mise en application des recommandations et des plans d'action issus de ces séminaires
  • La formation de formateurs (train the trainers), notamment en ce qui concerne la réhabilitation et de la réinsertion sociale
  • Le développement de programmes et de campagnes de conscientisation adressés au grand public, en collaboration avec les médias
  • La publication d'études et de rapports sur les prisons et la population carcérale
  • Le développement d'outils et d'indicateurs nécessaires à la surveillance et au suivi
  • La création d'un fonds spécialisé de documentation