Le Comité d'Action et de coordination pour les Prisonniers (C.A.P.)


A l'initiative du programme des Droits de l'Homme du Forum Libanais des ONG -qui a pour objectif de promouvoir plus particulièrement les droits des groupes vulnérables de la société- une plateforme d'ONG actives à l'intérieur des centres pénitentiaires fut créée, le "Comité d'Action et de coordination pour les Prisonniers (CAP)", ayant pour objectif l'amélioration des conditions de détention au Liban. Ce projet repose dans son application sur 3 éléments essentiels :

La formation
Il s'agit de la tenue de séminaires de formation et d'ateliers de travail ciblant les ONG, travailleurs sociaux, universitaires, autorités compétentes, en collaboration avec Penal Reform International (PRI). Ces séances de formation permettent l'élaboration de plans d'action basés sur les recommandations formulées par les participants.


La documentation
Elle comprend la collecte des données, l'échange d'information et la publication d'ouvrages, études et rapports sur le sujet.

La mobilisation
Elle se base d'une part sur la création d'un réseau d'organisations concernées et le maintien de contacts réguliers avec les autorités compétentes, et d'autre part sur la participation des médias dans l'effort de mobilisation et de conscientisation de l'opinion publique, en vue d'améliorer autant la connaissance du problème que la perception faite du prisonnier, lors de sa réintégration dans la société.



Les ONG Participantes

Association Justice et Miséricorde (AJEM)

Voix de la Femme Libanaise/Saint Vincent de Paul

Caritas

Institute for Women's Studies in the Arab World (LAU)

Dar al Amal

Offre Joie (Farah el-Ata')

Union de la Protection de l'Enfance au Liban (UPEL)

Mouvement des Droits des Gens

Lebanese NGO Forum




ASSOCIATION JUSTICE ET MISERICORDE (AJEM)

AJEM est une association privée à but non lucratif et à caractère humanitaire. Elle fut créée sous l'initiative des Pères Antonins pour œuvrer auprès des détenus et elle est autorisée par décret ministériel N° 5/98 A.D du 14 janvier 1998.

Membres
- Un Conseil d'administration.
- Un Directeur Général.
- Une équipe multidisciplinaire permanente formée de travailleurs sociaux (assistantes et animateurs sociaux), infirmières, avocats, psychologue, professeur de sport, de musique et de peinture
- Une équipe de bénévoles spécialisés formée de médecins, infirmières, travailleurs sociaux, éducateurs, accompagnateurs spirituels, journalistes, avocats et les étudiants de plusieurs universités.
- Des stagiaires libanais et étrangers de différentes spécialisations.


Objectifs
Les Missions de l'A.J.E.M sont définies ainsi :
- Accompagner les personnes incarcérées durant la période d'emprisonnement et à la sortie de la prison sur les différents plans : social, psychologique, médical juridique et pastoral.
- Accompagner les familles des personnes incarcérées durant ces périodes afin de leur assurer un soutien social leur permettant de maintenir une cohésion familiale.
- Développer des programmes de réhabilitation permettant aux personnes incarcérées et à leur famille de reconquérir leur pouvoir de gestion de leur projet de vie.
- Sensibiliser et développer des réseaux d'aide communautaires facilitant la réinsertion des personnes incarcérées dans la société tout en évitant les mesures d'exclusion et de marginalisation.
- Participer et collaborer avec les instances formelles et publiques afin d'améliorer les conditions de vie de cette population et de veiller à l'application de la Charte des Droits de l'Homme.

Activités
1. Activités de santé :

Les activités de santé sont de trois niveaux :
- Activités préventives et de santé publique.
- Activités curatives et de réhabilitation.
- Activités organisationnelles.


2. Activités sociales :
Elles sont de différents niveaux :
- Prise en charge individuelle des problèmes sociaux vécus par la personne incarcérée et par sa famille.
- Prise en charge de groupe pour un développement personnel.
- Activités d'alphabétisation.
- Activités sportives.
- Activités de peinture et de musique.
- Projet de réhabilitation socioprofessionnelle (en phase de réalisation dans le cadre d'une recherche-action).
- Activités qui visent à créer et maintenir les liens entre le monde des prisons et la société civile en faveur de faciliter la réinsertion sociale.


3. Activités de l'atelier de la Prison Centrale de Roumieh :
Ce projet a été adopté par St Vincent de Paul jusqu'à ce jour, puis à la création de l'AJEM, il y a eu une coordination entre les deux associations dans le but d'élargir les moyens de travail et ceci sous la supervision de la fondatrice de ce projet, membre actif dans les deux associations.
Cet atelier créé depuis 1989 est appelé à se développer pour un meilleur service professionnel des personnes incarcérées.
Actuellement cet atelier profite à 100 personnes condamnées. Le profit des ventes revient aux travailleurs après une réduction d'une taxe de 10% pour l'Etat.

Le travail effectué :
- Atelier de perle : faux bijoux, bracelets, colliers, ceintures, sacs, boucles d'oreille, nabrijes pour les narguilés.
- Atelier de bois : cadres, icônes, table de tric trac, objets artisanaux.

- Atelier de couture : réparation de vêtements.
- Tricots sur machines : pulls, écharpes, habits d'enfants.
- Atelier de Peinture : aquarelles.
- Atelier d'émail : sculpture avec l'émail, icônes, tableaux. ,


4. Activités Psychologiques :
Prise en charge thérapeutique des personnes incarcérées présentant des troubles psychiques.
Dynamique thérapeutique de groupe auprès des personnes incarcérées atteintes du Sida, et des toxicomanes.
Expertise auprès des personnes atteintes de maladies mentales afin d'activer leur dossier juridique.


5. Activités juridiques :
Assurer un conseil et une éducation des droits aux personnes incarcérées et à leur famille.
Orienter vers le service de l'aide judiciaire.
Participer avec les instances concernées par la défense des droits des personnes incarcérées


6. Activités pastorales :
- Mise en place d'un service d'écoute et d'accompagnement spirituel.
- Célébration. de messes.
- Collaboration avec les autres représentants spirituels dans le respect des valeurs et croyances des personnes incarcérées.


7. Activités de recherche :
Participation avec La Fédération Internationale des Universités Catholiques (F.I.U.C) et l'Ecole Libanaise de Formation Sociale (ELFS) à deux recherches actions dont l'une est en cours de terminaison.


Publications et réalisations
Publication de la recherche Formation des formateurs pour la prise en charge décentralisée des toxicomanes en cours.


Adresse
Antelias, Centre Aramta, 5ème étage
Tel. (04) 410 648
Fax. (04)
e-mail : ajem@intracom.net.lb
            bantonin@inco.com.lb
Maison d'accueil AJEM, face prison centrale Roumieh



VOIX DE LA FEMME LIBANAISE

Adresse
Eglise Notre-Dame des Dons
Rez-de-Chaussée
Rue Beydoun
Achrafieh
Beyrouth, Liban
Tel. (01) 204 557
Fax. (01) 202 835



SAINT VINCENT DE PAUL

Adresse
Imm. Hakim
Rue Achrafieh
Beyrouth, Liban
Tel. (01) 337 700
Fax. (01) 200 905



CARITAS - LIBAN

Pour tout renseignement, veuillez consulter le site de Caritas, à l'adresse suivante: www.caritas.org.lb



INSTITUTE FOR WOMEN'S STUDIES IN THE ARAB WORLD
(IWSAW -LAU)


Adresse
Lebanese American University
I W S A W
Labban Street, Ras Beirut
Beirut
Tel. (01) 786 456/464
Fax. (01) 791 645 - (01) 603 703
mkhalaf@lau.edu.lb



DAR AL AMAL

Objectif
ONG libanaise fondée en 1970 et reconnue d'utilité publique par le décret no 9176 en date du 8 octobre 1974. L'objectif de Dar al Amal est de lutter contre toute forme de déviance et de délinquance.
Des centres spécialisés recoivent et s'adressent aux filles à risque (12-18 ans), celles victimes du système prostitutionnel et aux femmes en prison.

Son action va dans le sens de l'application de la Convention des Droits de l'Enfant et de la Déclaration des Droits de l'Homme.Elle est centrée principalement sur:
1. L'accueil des délinquantes
2. La prévention de la délinquance
3. La réhabilitation et la réinsertion sociales des délinquantes
4. L'assistance et l'accompagnement des délinquantes mineures, des filles en difficulté, des femmes en prison, des prostituées


Membres du Conseil d'Administration

Le Conseil est formé de 10 volontaires professionels dont:

le Président Ambassadeur     Joseph Donato (membre fondateur)
le Vice Président                  Dr. Bachir el-Bilani
le Trésorier                          M.Habib Hatem
le Secrétaire                         Général Général Michel Nassif


Adresse
Imm. Samir Ghazal,
Rez de Chaussée,
Sin el Fil, Beyrouth
Tel. (01) 483 508
       (01) 241 164
Fax. (01) 483 508
e-mail : daralmal@lynx.net.lb



OFFRE-JOIE (Farah el-Ata')

Objectif
Oeuvrer à travers des projets sociaux pour un Liban Uni, Plural, Libre, et Juste, sans discrimination de régions ou de religions.

Activités
- colonies de vacances gratuites de 7 à 13 ans
- camps "Junior" pour adolescents de 14 à 17 ans
- chantiers de reconstruction de 17 à 77 ans
- camps de vacances pour les mineurs délinquants
- camps de vacances pour les filles mal aimées
- visites mensuelles aux mineurs délinquants
- opération "PULL DU PRISONNIER"
- visite des personnes âgées dans les asiles
- activités de développement dans les villages touchés par la guerre et auprès des villageois déplacés ou risquant l'exode rural
- opération "PUPITRES D'ECOLE" : assurer des pupitres usagés mais rénovés aux écoles qui en manquaient
- opération "ROUTE DU LIBAN" : baliser les entrées et les sorties des villages de panneaux indicateurs dans les casas de Rachaya, Bekaa-Ouest, Akkar, Marjeyoun, Nabatieh, Bint-Jbeil et Hasbaya


Adresse
Sami Solh Street
Imm. UCIC
Beyrouth, Liban
Tel. (01) 380 800/1
e-mail : offrejoie@hotmail.com



UNION DE LA PROTECTION DE L'ENFANCE AU LIBAN (UPEL)
(The Lebanese Association for the Protection of Juvenile Delinquents)


Since its foundation in 1939 under decree no 29/E.B., this association has been committed to providing effective answers to the many problems encountered by juvenile delinquents. Its activities are determined by decree-law no 119, September 16, 1983, as amended by law no 182, December 22, 1992.

Main objectives
- To take appropriate prevention and control measures for delinquents under 12 years old
- To ensure follow-up investigation on how delinquents with prison sentences are admitted, confined, released and transferred to their communities
- To issue specific reports on detention conditions liable to necessary changes
- To ensure proper counseling for a delinquent's parents or guardian


Activities
- Providing institutions or foster homes ensuring the placement of formerly sentenced juvenile delinquents with necessary help and support
- Setting up surveillance and follow-up programs for paroled delinquents and subsequently issue appropriate reports for legal examination
- Organizing rehabilitation, counseling, vocational training and treatment programs for delinquents
- Providing proper health services for the treatment of juvenile delinquents


Publications
Please refer to The Lebanese Association for the Protection of Juvenile Delinquents (see Lebanese NGO Forum website, arabic version of the "Women's Rights Monitor": www.lnf.org.lb/windex.html)

Adresse
Palais de Justice
Place du Musée
Beyrouth, Liban
P.O. Box: 116/2423
Tel/fax: (01) 427973



MOUVEMENT DES DROITS DES GENS

Organisation des droits de l'homme, le 'Mouvement des Droits des Gens' se caractérise par son action soutenue et régulière contre la peine de mort au Liban. Les principales manifestations pacifiques contre la peine capitale ont été organisées sur l'initiative de ce 'Mouvement' et ont réussi à mobiliser une très grande partie de l'opinion publique et à rallier plusieurs officiels, notamment des députés et magistrats en faveur de l'abolition de la peine de mort.

Adresse
Gemayzé, Achrafieh
Beyrouth, Liban
Tel. (01) 585 403
Fax. (01) 585 435
e-mail: mvthr@sodetel.net.lb



FORUM LIBANAIS DES ONG
(LEBANESE NGO FORUM - LNF)



Aperçu Historique
Le Forum Libanais des ONG a été créé en juillet 1991 afin de coordonner les activités d' ONG relatives aux questions humanitaires et de développement, notamment dans les domaines du social, de la santé, de l'éducation.
En 1988, durant la guerre au Liban, la décision de créer le Forum fut prise par plusieurs ONG des différentes communautés religieuses ou laïque, afin d'avoir une structure indépendante et consensuelle susceptible de combler le fossé existant entre les communautés elles-mêmes et entre les citoyens. Un cadre laïque de travail commun pour améliorer la collaboration et la coordination entre elles fut ainsi établi.

Aussi le Forum des ONG a été désigné par décret ministériel pour occuper l'un des 5 sièges réservés aux ONG les plus représentatives au Conseil Economique et Social qui a été créé par l'Etat afin de permettre aux différents secteurs économiques et sociaux de contribuer à la formulation d'une politique nationale. Le Forum est également membre du Conseil International des Organisations Bénévoles (ICVA-Genève), CIVICUS, le Réseau Arabe des ONG (Caire) et le Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme (Copenhague).



Objectifs
L'objectif principal du Forum des ONG est de promouvoir des programmes spéciaux susceptibles d'aider à consolider la cohésion et l'intégration sociales au Liban. Pour ce faire, le Forum a adopté les principes de base suivants:

  • Il porte une attention spécifique à l'action sociale et humanitaire, et assiste plus particulièrement les personnes en situation d'urgence. Ses efforts d'assistance englobent aussi les associations humanitaires
  • Il cherche à défendre les droits des groupes vulnérables et des membres des catégories sociales les plus démunies.
  • Il coordonne, au besoin, les efforts humanitaires et sociaux des ONG au Liban, et joue le rôle d'une chambre de compensation pour les informations nécessaires pour renforcer leur action.
  • Il collabore de manière régulière avec les institutions en complément à leurs activités.
  • Il coopère avec les institutions des Nations Unies mais aussi avec les organisations humanitaires et de développement étrangères et avec d'autres organisations internationales.

Activités
Le Forum des ONG exécute les programmes suivants:

  • Le Programme des Droits de l'Homme, connu précédemment sous le nom de "Projet Migrations", a pour objectif de promouvoir les droits des groupes vulnérables de la société ainsi que de rassembler et fournir des informations sur les développements de toute nature ayant un impact sur ces groupes notamment les déplacés, les réfugiés, les travailleurs migrants, les apatrides, les personnes sans documents et surtout les femmes et les enfants au sein de ces groupes.
  • Le Programme de Formation au Développement Institutionnel, destiné à améliorer la performance des différentes ONG au Liban, et leur permettre de développer leurs ressources humaines. 21 sessions de formation, et 51 ateliers de travail portant sur des questions techniques et administratives ont été organisés à ce jour.
  • Le Programme d'Urgence et de Secours lancé en 1993 avec pour but de faire face aux conséquences de la violence au Sud-Liban. Ses efforts se concentrent essentiellement sur l'aide d'urgence aux victimes des combats et sur l'aide aux déplacés. En 1989, les responsables du Forum des ONG ont rencontré le Secrétaire-Général des Nations-Unies, M. Xavier Perez de Cuellar, dans le but d'envisager l'ouverture d'un "corridor humanitaire" à Beyrouth en pleines opérations de guerre, de même qu'avec M. Bernard Kouchner, alors Secrétaire d'Etat français à l'Action humanitaire. Le concept de corridor humanitaire trouvera son application par la suite en yougoslavie.
  • Le Programme de la Législation Sociale et des Causes Nationales, chargé de défendre les causes sociales de la société civile au Liban. Ce programme implique essentiellement le développement et la modification des législations sociales afin de protéger les catégories les plus démunies de la société
  • Le Forum des ONG dirige également le Programme d'Etudes et de Recherches chargé de promouvoir et de publier des recherches sur ses propres activités mais aussi sur celles des ONG en général. Les résultats sont mis à la disposition des ONG concernées, pour qu'elles puissent en profiter dans leurs propres actions.
  • Entre 1997 et 1999, le Forum des ONG a lancé le Programme du Centre Parlementaire Libanais. L'idée était de combler le fossé existant entre le Parlement et la société civile et ce, par le biais d'une tribune de dialogue et d'échange entre les députés, les représentants de la société civile et le gouvernement. Ce programme a été établi avec l'assistance du Centre Parlementaire Canadien, l'Union Européenne et le Centre de Développement Législatif de l'Université d'Etat de New York (USA).
  • Le Forum organise aussi des conférences et des séminaires afin d'encourager l'échange d'information entre experts et cadres et personnels des ONG libanaises, les institutions publiques et les organismes des Nations Unies.
  • Dans le but d'honorer des personnes s'étant distinguées au sein des ONG ou dans des institutions publiques, le Forum a introduit un Programme Honorifique pour les ONG. Le Forum des ONG rend hommage ainsi périodiquement à des personnalités qui se sont distinguées par des services rendus à la société civile.

Publications
Le Forum des ONG publie régulièrement des études et des manuels. Depuis 1992, il publie un bulletin trimestriel Ebb and Flow, (et en version française: Flux-reflux) qui contient des articles, des entrevues et des études sur les déplacés, les réfugiés, les travailleurs migrants, les apatrides et les personnes sans documents.


Structure
Le Forum des ONG joue le rôle d'une organisation ombrelle qui regroupe 10 organisations non-gouvernementales et institutions qui représentent elles-memes un ensemble nombreux d'associations opérant sur l'ensemble du territoire libanais.
  • L' Association Chrétienne de Jeunes Gens (YMCA)
  • L' Association Libanaise d'Aide aux Handicapés
  • Le Conseil Communautaire Grec-Catholique (Mont-Liban)
  • Le Conseil Communautaire Sunnite (Dar Al-Fatwa)
  • Le Conseil Islamique Chiite Supérieur
  • L'Ordre Monastique Maronite
  • La Fondation Druze pour l'Action Sociale
  • La Féderation Libanaise pour l' Assistance à l' Enfance
  • Le Synode Evangélique de Syrie et du Liban
Un Conseil d'Administration de six membres responsables de la direction du Forum des ONG, est élu, pour un mandat de 2 ans par l'Assemblée Genérale composée des représentants des 10 ONG-membres.


Adresse
Rue Clémenceau
Imm. Clémenceau 333
2ème étage,
Tel: (961-1) 37 40 40, 37 40 50
Fax: (961-1) 37 40 50 B.P. 11-5520
Beyrouth, Liban
E-mail: lnf@lnf.org.lb
Web site: www.lnf.org.lb