Liste des personnes exécutées par les Autorités Libanaises
 
 
 Remarques
 
 

Liste des personnes exécutées par les autorités libanaises1
1947-19982


NOM

CRIME

SOUS MANDAT

LIEU ET DATE D’EXECUTION

MODE D’EXECUTION

1. Samir Mitri Latif

Assassinat d’un

coiffeur de 26 ans

- Béchara el-Khouri, Président

-Gaby el-Murr, Président du Conseil par intérim

-Ahmad el-Husseini, ministre de la Justice

Prison el-Raml, Beyrouth

11/12/1947

Pendaison

2. Ali Hassan Ammar

Viol et assassinat d’une mineure

          - Béchara el-Khouri, Président

          - Riad el-Solh, du Conseil et ministre de la justice

Palais de Justice, Beyrouth

9/10/1948

Pendaison

3.Youssef Saadé

Assassinat

-Béchara el-Khouri, Président

-Riad el-Solh, Président du Conseil et ministre de la justice

Palais de Justice, Beyrouth

11/11/1948

Pendaison

4. Victor Hanna Aouad

Assassinat de plusieurs personnes pour cause de vol

-Béchara el-Khouri, Président

-Riad el-Solh, Président du Conseil et ministre de la justice

Palais de Justice, Beyrouth

11/11/1948

Pendaison

5. Charles el-Bacha

Assassinat de son père et de son frère

-Béchara el-Khouri, Président

-Riad el-Solh, Président du Conseil et ministre de la justice

Palais de Justice, Beyrouth

17/2/1949

Pendaison

6. Antoine Khalil Saadé

Insurrection armée contre le pouvoir et les institutions publiques

-Béchara el-Khouri, Président

-Riad el-Solh, Président du Conseil et ministre de la justice

-Rajid Arslane, ministre de la Défense

Bir Hassan, Beyrouth

7/7/1949

Exécution par balles

7.Chebl Nassif Gergi el-Hajj Boutros

Assassinat

-Béchara el-Khouri, Président

-Riad el-Solh, Président du Conseil et ministre de la justice

Palais de Justice, Beyrouth 12/7/1949

Pendaison

8. Adib Semaan el-Jadé

 

 

 

 

9. Maarouf Mohammed Mouwaffaq

 

 

 

 

10. Abdel Hafiz Hassan Alameh

 

 

 

 

11. Abbas Abdel Raouf Hamad

 

 

 

 

12. Mohammad Ibrahim Chebli

 

 

 

 

13. Mohammad Ahmad Zoghby

Insurrection contre le régime

-Béchara el-Khouri, Président

-Riad el-Solh, Président du Conseil et ministre de la justice

-Rajid Arslane, ministre de la Défense

Bir Hassan

21/7/1949

Exécution par balles

14. Jamil Wakim Younès

 

-Béchara el-Khouri, Président

-Sami el-Sohl, Président du Conseil

-Fouad el-Khoury, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

21/6/1952

Pendaison

15. Elias Saadallah Abou Khalil

Assassinat

-Béchara el-Khouri, Président

-Fouad el-Khoury, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

6/8/1952

Pendaison

16. Mehdi Abbas Hassan el-Chel

Assassinat d’un mineur pour vol

-Camille Chamoun, Président

-Saïb Salam, Président du Conseil

-Mohieddine el-Nsouli, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

26/6/1953

Pendaison

17. Mohammad Mahmoud el-Cheikh

Assassinat

-Camille Chamoun, Président

-Abdallah el-Liafi, Président du Conseil

-Bachir el-Aouar, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

3/12/1953

Pendaison

18. Khamiss Ahmad el-Bioumi

Collaboration avec Israël

-Camille Chamoun, Président

-Gabriel el-Murr, Président du Conseil

-Charles Hélou, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

3/2/1955

Pendaison

19. Habib Ramziel-Sayegh

20. Ramzi Fayad

Assassinat pour vol d’une mère et de sa fille mineure

-Camille Chamoun, Président

-Sami el-Sohl, Président du Conseil

-Emile Tyan, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

6/6/1957

Pendaison

21. Majid Mahmoud Safi

Assassinat

-Camille Chamoun, Président

-Sami el-Sohl, Président du Conseil

-Emile Tyan, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

6/7/1957

Pendaison

22. Ibrahim el-Naboulsi

Assassinat de 3 personnes en 1958

-Fouad Chéhab, Président

-Rachid Karamé, Président du Conseil

-Hussein el-Dueini, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

16/4/1959

Pendaison

23. Ibrahim Raja AbdelRazzak el-Azizi

Assassinat de son ex-fiancée

-Fouad Chéhab, Président

-Rachid Karamé, Président du Conseil

-Philippe Tokla, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

10/2/1960

Pendaison

24. Jamil Girgi Hanna Saad

Assassinat de 2 personnes

-Fouad Chéhab, Président

-Saïb Salam, Président du Conseil

-Nassim Majdalani, ministre de la Justice

Palais de Justice, Beyrouth

6/9/1960

Pendaison

25. Gendarme Wehbé Hassan Daher Bayrem

Assassinat

 

-Fouad Chéhab, Président

-Saïb Salam, Président du Conseil

-Nassim Majdalani, ministre de la Justice

-Majid Arslane, ministre de la Défense

Dbayeh

5/11/1960

Exécution par balles

26. Adel Ibrahim Halaoui

Assassinat

 

-Sleiman Frangieh, Président

-Saïb Salam, Président du Conseil

Jamil Kibbeh, ministre de la Justice

Prison el-Kalaa, Saïda

27/6/1971

Pendaison

27. Georges Toufic Raad

Assassinat pour vol

-Sleiman Frangieh, Président

-Saïb Salam, Président du Conseil

- Jamil Kibbeh, ministre de la Justice

Prison el-Kalaa, Saïda

28/7/1971

Pendaison

28. Toufic Mohammad Ali Itani

Assassinat de son cousin

-Sleiman Frangieh, Président

-Saïb Salam, Président du Conseil

- Bachir el-Aouar,ministre de la Justice

Prison centrale de Roumieh

17/6/1972

Pendaison

29. Ibrahim Tarraf Tarraf

Assassinat d’une mère et de son fils

-Amine Gemayel, Président

-Chafik el-Wazzan, Président du Conseil

-Roger Chikhani, ministre de la Justice

 

Jardin public Sanayeh

7/4/1983

Pendaison

30. Bassam Saleh el-Maslah

Viol et assassinat d’une mineure (8 ans)

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Palais de Justice, Saïda

23/4/1994

Pendaison

31. Abdelkarim Jij (force de sécurité syrienne)

 

32. Mohammad Salman Zaatar (force de sécurité syrienne)

 

 

Assassinat de deux frères bijoutiers

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Sérail de Baabda

4/5/1994

Pendaison

33. Chaker Mohammad Omran el-Breidi

Assassinat de 3 membres des Forces de Sécurité Intérieures

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Poste de Gendarmerie Chtaura, Békaa

28/5/1994

Exécution par balles

34. Hassam Ali Nasser

Assassinat

 

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Prison centrale de Roumieh

12/1/1995

Exécution par balles

35. Ahmad Abdel Badih el-Hallak

Collaboration avec Israël

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Prison centrale de Roumieh

21/9/1996

Exécution par balles

36. Anis Chamel Zoubian

Assassinat d’un chef commissaire

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Prison centrale de Roumieh

17/10/1996

Exécution par balles

37. Khaled Mohammad Hamed

 

 

 

 

38. Mounir Saleh Abboud

 

 

 

 

39. Ahmad Mounzer el-Kassen

Assassinat du président d’une association islamique de charité

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Prison centrale de Roumieh

24/3/1997

Pendaison

 

40. Mohammad Mahmoud Kour

Assassinat

 

 

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

-Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

 

Prison centrale de Roumieh

17/3/1997

Pendaison

 

41. Hassan Jamal Attiyeh

Assassinat d’un couple

-Elias Hraoui, Président

-Rafik el-Hariri, Président du Conseil

Bahige Tabbarah, ministre de la Justice

Prison centrale de Roumieh

2/4/1997

Pendaison

 

42. Wissam Nayef Issa


43. Hassan Nadi Habel

Assassinat de Charbel
Antoine Skim et de sa
demie-soeur

-Elias Hraoui, Président

Tabarja Square
19/5/1998

Pendaison

 


1. Source : “La peine de mort tue”, Walid SLEIBY
2. A partir de 1997, bien que 30 condamnations à mort aient été prononcées, aucune exécution n’a eu lieu, grâce à l’action d’ONG (notamment le Mouvement des Droits des Gens) qui multiplient les manifestations (coupures de presse) et le lobbying parlementaire, contribuant à une prise de conscience de l’opinion publique et du pouvoir politique.
NOTE : Certains noms figurant sur la liste des personnes exécutées ne sont accompagnés d’aucun détail concernant les circonstances de leur exécution et cela en raison de l’absence d’informations, due principalement à la disparition de nombreux dossiers, à l’absence de coordination dans la collecte des informations entre les autorités compétentes, et de la non-conservation de ces dossiers selon des méthodes modernes.


Remarques


A partir des informations du tableau, on peut faire les remarques suivantes :
1. Le nombre des personnes exécutées durant les 50 années de la Première République s'élève à 43.

2. Aucune femme n'a été exécutée bien que des sentences de peine de mort aient été prononcées à l'encontre de plusieurs femmes.

3. L'âge des personnes exécutées varie entre 19 et 61 ans, mais la majorité reste entre 20 et 28 ans.

4. Les instances ayant prononcé les sentences de mort sont :
- La Cour criminelle (6 cas)
- La Cour de Cassation (14 cas)
- La Cour de Justice (sans recours, 6 cas)
- Le Tribunal Militaire (7 cas)