Le Comité d'action et de coordination pour les prisonniers (C.A.P)
 Proposition de plate forme d'action.(Rev.1/ Septembre 1998)

 

Le Contexte
A l'initiative du programme des Droits de l'homme du Forum Libanais des ONG - qui a pour objectif de promouvoir plus particulièrement les droits des groupes vulnérables de la société - une plateforme d'ONG actives à l'intérieur des centres pénitentiaires fut créée, le "Comité de coordination et d'action pour les prisonniers, (CAP)", ayant pour objectif l'amélioration des conditions des prisons au Liban.
Ce projet repose dans son application sur 3 éléments essentiels:

1. La formation
    Il s'agit de la tenue de séminaires de formation et d'ateliers de travail ciblant les ONG, travailleurs sociaux, universitaires, autorités     compétentes, en collaboration avec PRI.
    Ces séances de formation permettent l'élaboration de plans d'action basés sur les recommandations formulées par les participants.

2. La documentation
    Elle comprend la collecte de données, l'échange d'information et la publication d'ouvrages, études et rapports sur le sujet.

3. La mobilisation
    Elle se base d'une part, sur la création d'un réseau d'organisations concernées et le maintien de contacts réguliers avec les autorités     compétentes, et d'autre part sur la participation des médias dans l'effort de mobilisation et de conscientisation de l'opinion publique, en     vue d'améliorer autant la connaissance du problème que la perception faite du prisonnier, lors de sa réintégration dans la société.



Les termes de réference
Identité des membres: Groupements actifs auprès des prisonniers et des ex-prisonniers.

Participation aux réunions: Seuls des délégués représentatifs et habilités à prendre des décisions peuvent participer aux réunions.

 


Objectifs
  • Coordonner les efforts aux fins d'intervenir à l'intérieur des prisons et lieux de détention.
  • Etablir des "constats" périodiques, sous réserve de confidentialité, pour identifier les failles et abus ainsi qu'éventuellement noter les progrès dans les conditions de détention.
  • Proposer des suggestions pour l'amélioration effective des conditions de détention.
  • Promouvoir les droits du prisonnier et agir pour sa réintégration dans la société.
  • Se positionner comme interlocuteur des instances concernées.



Structure de la plate forme
  • Chaque groupement est représenté par un délégué et un suppléant avec une voix dans le vote des décisions.
  • Le rythme des réunions est bimestriel. En cas de besoin une réunion extraordinaire peut être décidée à la demande de trois membres (groupements) via le secrétariat.
  • Une participation financière de chaque groupement permet d'assurer les frais de réunions et de photocopies.
  • Le secrétariat de la plate forme sera au Forum Libanais des ONGs (Lebanese NGO Forum-LNF) dans une première étape.
  • L'animation des réunions et les comptes-rendus se feront de façon rotative entre les ONG participantes.